Depuis la pandémie la consommation du web francophone a atteint des records.

La demande de coachs dans divers domaines a “explosé” et l’année 2021 s’annonce trés juteux pour ce commerce. Il est estimé a plus 1,1 milliard d’euro en France.

Chaque personnes a des competences et un savoir faire qu’elle peut monetiser sur internet.

Certains ont réussi a se spécialiser rapidement et gagne de très bon revenu passif en mode automatique.

Ils ont créer toute une stratégie afin de revendre leurs compétences.

devenir coach rapidement et gagner de l'argent
Obtenez aujourd’hui et rapidement votre certification de coach professionnel et gagnez de l’argent grace au coaching.

Le domaine du coach professionnel réservé avant aux entreprises est devenu vaste et 4 grandes tendances (données pinterest et google) se dégagent pour les années futur:

-> Coach professionnel de vie

-> Coach professionnel dans un domaine spécifique (blog, animaux…etc)

-> Coach professionnel en développement personnel

-> Coach professionnel en séduction

-> Coach professionnel en loi d’attraction

Mais voyons comment peut-on devenir coach certifié très rapidement et gagner de l’argent grâce a cet profession en ligne.

Aujourd’hui le métier de coach est devenu un marché en très forte demande et je vais vous montrer:

Comment se former rapidement et obtenir une certification de coach professionnel afin d’être reconnu.

Comment se spécialiser dans les niches développement personnel, séduction, couple, loi d’attraction….ou tout autre domaine a forte valeur.

Comment gagner de l’argent grâce au coaching.

Si vous n’avez pas le temps de lire entiérement cet article voici un croquis qui vous expliquera la stratégie a suivre:

comment devenir coach et gagner de l'argent

Tout le monde peut-il faire du Coaching ?

Oui, tout le monde peut faire du coaching ou peut devenir coach et en fera sûrement un jour.

Sans en être conscient, nous faisons du coaching tous les jours auprès des notre.

Faut-il des diplômes pour être Coach ?

Seulement 25 % des coachs en exercice sont diplômés entre bac et bac + 4 ou plus et le reste en certification reconnue, le diplôme n’est pas un pré-requis de base.

Il suffit pour cela de suivre une formation de coach afin d’obtenir une certification delivrée par un organisme tel que:

Les organismes de certification

–> ICA, The International Compliance Association:

Devenir Coach rapidement en 2021 et gagnez de l'argent grace a l ICA

c’est un organisme officiel de formation. De nombreuses entreprises leur font confiance et ont suivi leur formations en France, parmi lesquelles figurent:

La Société Générale

Barclays Bank

Deutsche Bank

SBM Offshore

Herbert Smith Freehills Paris

Unibet SPS

GE Capital Real Estate Europe Management

Union Bancaire Privée (UBP)

Filhet-Allard Maritime

Farnault Financement


–> IPHM Praticiens Internationaux de la Médecine Holistique

Devenir Coach rapidement en 2021 et gagnez de l'argent grace a l IPHM

C’est une organisation d’accréditation international dont fait parti la France qui délivre des accréditations internationales.


–> IICT Institut international des thérapeutes complémentaires

Devenir Coach rapidement en 2021 et gagnez de l'argent

Institue établie dans 26 pays dont la France qui délivre des qualifications internationalement reconnue – Boostez votre crédibilité

Comment devenir Coach professionnel dans un domaine particulier… ?

Tout le monde peut être animé par l’esprit du coaching, c’est-à-dire, croire qu’avec notre aide, l’autre pourra plus facilement atteindre ses objectifs.

Pour devenir coach, il faut suivre une formation professionnelle, et un parcours en développement personnel.

Etre coach requiert cette formation spécifique afin de développer une vision claire des enjeux relationnels et psychologiques, la méthodologie et les attitudes adéquats.

En bref, développer le savoir, le savoir-faire et le savoir-être spécifiques à ce métier.

Il existe plusieurs organismes professionnels ou cours en ligne qui pourront vous orienter et répondre plus spécifiquement à cette question et vous former à devenir coach dans le domaine que vous désirez.

Une expérience forte, des compétences accrues en coaching et un parcours de développement personnel sont en revanche incontournables.

Quelle formation choisir pour obtenir une Certification Reconnue et Professionnalisante ? 

Il n’est pas évident de trouver une bonne formation pour devenir coach dans la jungle d’internet tellement il y a d’offres.

Comment s’y retrouver parmi toutes les offres?

Il y a trois critères:

–> 1. En choisissant un organisme qui vous délivrera une certification reconnue par plusieurs institut en France et internationalement.

–> 2. En choisissant une formation de qualité

–> 3. En choisissant une formation a un prix raisonnable

Personnellement la meilleure formation rapide, reconnue et certifié par plusieurs organisme est la suivante ” Formation en Coaching Professionnel ” distribuée par IStudent que vous trouverez détaillé ci dessous .

Une formation pour devenir coach certifiée par l’ICA, l’IPHM, l’IICT, Meformer et la FIC fédération international de coaching .

Pourquoi choisir cette formation ?

C’est une formation que j’ai moi même effectué pour ces différentes raisons.


Certification reconnue par QUATRE organismes

Devenir Coach rapidement en 2021 et gagnez de l'argent. certification par 4 organismes

Formation de qualité, composé de 21 modules.

Devenir Coach rapidement en 2021 et gagnez de l'argent

Satisfait ou remboursée. (Trés Important)


L’organisme Istudent qui délivre cette formation est sérieuse. (Possibilité de les joindre, adresse en France)


Formation reconnu en France.


Rapide et vous pouvez la suivre de l’endroit ou vous souhaitez.


Le prix: Comparé a d’autre formation pour devenir coach elle n’est pas onéreuse, vous n’aurez pas a déboursez 1000 ou 2000 euro mais seulement 147 euro au lieu de 490 euro si vous passez par apprendsetdeviens.com .

Comment gagner de l’argent grace au coaching ?

Il y a differentes manieres et differentes stratégies a adopter pour monétiser sa session de coaching.

Créez une vitrine ou un blog

Soit vous creez une simple page internet ou soit un blog:

-> Une simple page internet pour présenter votre activité ainsi que votre produits ou compétences que vous revendez pour aider a résoudre un probléme.

-> Soit un blog que vous alimenterez avec divers articles se référant a votre savoir faire, produit ou infoproduit. Vous utiliserez ces articles pour la promotion afin d’attirer d’éventuel clients.

Creer un infoproduit, un service ou une formation

Tous les coachs revendent un produits, un infoproduit, une formation…..dans le but de résoudre un probléme, d’apporter une aide a la résolution d’une complication. Vous pouvez creez:

-> Une formation, guide, tutoriel accompagné de photos, vidéos…

-> Un petit livre, ebook…

-> Stratégie d’appel téléphonique, visio…

-> Déplacement pour un téte a téte…

-> Etc ….

Utilisez les réseaux sociaux pour la promotion

Quelques exemples d’activité réussies

Pour allez plus loin dans le coaching je vous laisse déguster le reste de l’article qui va vous apprendre beaucoup de choses sur le métier de coach.

Qu’est-ce que le Coaching ?

Le coaching est un métier tout comme l’est celui de médecin, d’avocat, d’expert-comptable ou d’architecte.

Définition fourni par Wikipédia:

Le coaching ou accompagnement est un accompagnement personnalisé cherchant à améliorer les compétences et la performance d’un individu, d’un groupe ou d’une organisation, grâce à l’amélioration des connaissances, l’optimisation des processus et des méthodes d’organisation et de contrôle.

C’est également une discipline dans les deux sens du terme, à savoir une science spécifique de l’accompagnement d’un individu ou d’un groupe et aussi, un ensemble de règles et d’obligations qui régissent ce corps de métier.

Le coach accompagne en permettant à son client de définir et d’atteindre des objectifs professionnels ou /et personnels plus vite et plus aisément qu’il ne l’aurait fait seul.

Les processus utilisés permettent la mise en évidence et l’utilisation par le client de ressources propres peu, pas ou mal exploitées, de trouver un sens à ses engagements et une motivation intrinsèque pour conduire les changements nécessaires à son évolution tant personnelle que professionnelle.

A travers ses interactions, le coach vise l’autonomie et la responsabilisation de son coaché de telle façon qu’à l’issue du coaching, ce dernier soit en intelligence de lui-même quant à la réalisation de ses différentes tâches et missions.

Un coach est un professionnel qui aide à faire. Il ne fait pas à la place de l’autre mais l’aide à développer les apprentissages, l’énergie, les compétences et l’envie d’agir permettant d’atteindre le ou les buts souhaités.

On note deux grandes formes de coaching, celui du monde professionnel et celui plus large de la vie personnelle et relationnelle de l’individu.

En ce qui concerne le coaching professionnel, on distingue encore deux niveaux d’accompagnement, celui des salariés et celui du top management (les managers ou dirigeants).

Il y a enfin trois grands courants d’accompagnement en coaching.

Premièrement, le coaching centré sur la personne, ce qui permet à cette personne de résoudre un problème ou de réaliser un projet qui est lié à lui même.

Cela peut-être un travail lié à sa motivation, à son envie de changer, de vivre une transition (changer de métier ou d’entreprise), sa gestion du temps, sa confiance en soi, en fait un coaching orienté développement personnel.

Deuxièmement, le coaching centré sur la relation. Là, le client est accompagné sur l’équilibre de ses relations avec ses collègues, son patron et avec toutes les personnes avec lesquelles il est en interaction.

Le client durant le coaching, développe les compétences et aptitudes à une communication efficace.

Troisièmement, le coaching centré sur le développement professionnel.

Ici, le coach porte son attention sur les points de compétences nécessaires dans le métier de son client.

Dans l’entreprise les thèmes fréquemment abordés sont le management, l’organisation, le positionnement hiérarchique (la relation au pouvoir), la capacité à diriger les collaborateurs, à générer une bonne ambiance dans l’équipe et à piloter celle-ci avec excellence, créativité ou le leadership au sens large.

Les définitions du coaching sont nombreuses et variées, mais, la plus courante consiste à dire que le coaching est une suite d’entretiens individuels entre la personne qui se fait coacher et un coach dont c’est le métier.

Ces entretiens ont pour objectif d’aider la personne à atteindre ses objectifs et réussir sa vie personnelle et professionnelle.

Le coaching est une discipline humaniste et dynamique qui cherche à faire progresser l’individu en mobilisant ses ressources propres à générer de l’action.

Une discipline humaniste :

Elle prend pour principe que l’individu possède en lui ou à sa portée tout ce dont il a besoin pour s’accomplir et qu’une maïeutique appropriée peut lui permettre d’optimiser ses atouts humains et professionnels, y compris latents, dans le but d’atteindre le plus efficacement possible un objectif qu’il s’est fixé.

Le coaching s’adresse directement à la personne (ou à un groupe de personnes réunies autour d’un objectif commun), dans son cadre présent en vue de l’accompagner vers la réalisation d’un projet, dans son adaptation à un environnement nouveau, ou encore dans la résolution de problèmes ou conflits en cours.

Le coach travaille dans le présent en regardant l’avenir.

Il se différencie fondamentalement des psychothérapies en ce sens qu’il ne fouille pas dans le passé émotionnel et psychologique du sujet pour traiter les problèmes.

Une discipline dynamique :

Elle s’adresse à des sujets qui ont une forte envie de progresser : elle concourt à aider ceux qui sont « bons » à devenir meilleurs.

Ainsi le coaching traduit chez celui qui l’utilise, non pas un aveu de faiblesse, mais au contraire l’expression d’une force de caractère en cela qu’il choisit de se faire accompagner efficacement dans la recherche et la mobilisation des ressources qu’il pressent mais n’a pas encore exploitées.

Le coaching tire sa dynamique, entre autre, du principe que les vraies solutions, celles auxquelles adhèrent les individus et qui génèrent en eux un véritable désir de réalisation, sont celles dont ils sont les auteurs.

Le coach ne fournit donc pas de solutions clé en main à son client comme le ferait un consultant expert ; il le met en condition d’élaborer la sienne propre et crée ainsi un phénomène d’apprentissage essentiel dans l’esprit du coaching.

Une discipline d’action :

Le coaching intervient au cœur de situations vécues et accompagne le client dans la mise en oeuvre de ses résolutions par un suivi rapproché et une assistance technique et psychologique, complétant ainsi le volet formateur de la démarche.

Différentes définitions du coaching

Le coaching, c’est l’art d’accompagner une personne dans l’atteinte de ses objectifs, ses challenges ou ses projets.

Le coach amène le coaché à prendre conscience de ses freins, de ses peurs et ses émotions tout en s’assurant qu’il développe les apprentissages nécessaires à son autonomie, sa responsabilisation et son épanouissement.
(David Lefrançois : président de Coach-Up Institut)

Le coaching, c’est l’accompagnement d’une personne ou d’une équipe.
Cet accompagnement s’apparente à celui d’un entraîneur vis-à-vis d’un champion ou d’une championne…

Cette approche comporte à la fois une philosophie, une attitude, des comportements, des compétences et des procédures.
(Vincent Lenhardt : Les responsables porteurs de sens/ Insep)

Le but du travail du coaching est de libérer le potentiel pour le porter à son niveau de performance optimale.

Il s’agit d’apprendre au client à apprendre par lui-même, plutôt que de lui faire ingurgiter un savoir extérieur.
(John Whitmore : Coaching/Maxima)

Le coaching est une série d’entretiens individuels entre une personne (le coaché) qui consulte un tiers extérieur (le coach) pour traiter un problème professionnel lié à la personnalité du « coaché ».

La plupart du temps, le coaching est payé par l’entreprise, mais certaines personnes y ont recours à titre individuel et l’assument entièrement.
(François Délivré : Le métier de Coach/Editions d’organisation)

Quelle est l’origine du coaching

Le mot coach tient son origine du mot français « cocher » qui était l’ancêtre de nos taxis.

Un « cocher » était loué à l’heure ou à la journée et recevait des primes lorsqu’il transportait les passagers le plus rapidement possible et dans le maximum de confort.

Le coaching a d’abord fait ses preuves dans le monde du sport de haut niveau aux USA et ensuite a fait son entrée en Europe par l’Angleterre et enfin chez nous dans les années 90.

Le coaching fit son entrée dans les milieux de l’entreprise où l’idée d’un accompagnement s’est fait ressentir.

En effet à l’instar des sportifs de haut-niveau, les cadres dirigeants étant soumis à une forte pression (stress), des enjeux chaque année plus élevés, une concurrence sans cesse plus accrocheuse, la formation globale ne suffisait plus, alors un accompagnement sur mesure devenait nécessaire. Un accompagnement qui prenait en compte le développement professionnel mais également personnel.
Le coaching s’est ensuite étendu au sein des autres strates hiérarchiques.

Aujourd’hui, tout un chacun peut s’attribuer les services d’un coach : c’est le coaching personnel ou life coaching.

Un coaching qui vise l’équilibre d’un individu à travers ses différents domaines de vie (personnel, professionnel, couple, famille, social).

Quelles sont les qualités et compétences d’un Coach

Le principal outil du coach, c’est lui-même.

Etre coach nécessite un certain nombre de talents : une longue expérience de terrain, une vaste culture générale, une grande aisance relationnelle et une bonne dose de psychologie.

Mais ces talents doivent être cultivés de façon appropriée par une formation spécifique de haut niveau qui permet au coach de s’exprimer en vrai professionnel, dans un cadre structuré par une méthode technique éprouvée.

La pratique de la supervision assure la mise à jour permanente des acquis de cette formation.

Il est par ailleurs courant et souhaitable qu’un coach fasse un travail sur lui-même qui lui permettra d’éviter les pièges des transferts, contre-transferts et autres projections, ainsi que de gérer les jeux psychologiques auxquels il est invariablement soumis.

Pratiqué par un non-professionnel, le coaching peut s’avérer au mieux inefficace mais le plus souvent désastreux.

Un bon coach alliera des compétences avérées dans les domaines suivants :

Compétences managériales :

– Il pousse à la réflexion grâce à sa méthodologie, aide à hiérarchiser et prendre du recul afin d’améliorer le processus de prise de décisions.


– Il se préoccupe plus du résultat recherché que des moyens, encourage ce qui fonctionne bien et aide à remettre en cause les pratiques erronées.


– Il favorise la prise de risques dans la sécurité.


– Il connaît les principes d’organisation des entreprises et a une expérience managériale.


– C’est un visionnaire qui a le sens de l’anticipation et de la stratégie.

Compétences relationnelles et psychologiques :

–  Il a une grande empathie, le sens du contact et de la pédagogie. Il sait convaincre.


– Il garde la tête froide et reste dans le réel. C’est le contraire d’un mégalomane.


– Il s’implique dans la situation de son client.


– Il se tient dans l’ombre, préfère l’influence positive au pouvoir et sait garder les secrets.

Compétences propres à la pratique du coaching :

– Le coach sait écouter en restant centré sur son client, en respectant ses valeurs et sans le juger. Il sait créer la confiance.


–  Il a une excellente capacité d’analyse et de synthèse pour garder la perspective d’ensemble de la situation.


– Il sait reprendre le leadership lorsque cela devient nécessaire, en posant les bonnes questions et en recadrant la discussion pour conserver toute sa capacité à guider et influencer. Il sait aussi faire confiance à son intuition.


–  Enfin il a un langage d’action et sait la générer.

Qualités et compétences managériales:

– Il aide la personne à prendre du recul et à hiérarchiser ses problèmes,


– Il encourage ce que la personne fait de bien,


– Il aide la personne à prendre conscience de son schéma de pensée,


– Il favorise la prise de risque en assurant un cadre sécuritaire,


– Il motive et mobilise la personne,


– Il valide son coaché,


– Il pousse son coaché à l’action intelligente,


– Il est le premier allié de son client,


– Il connaît les leviers de la motivation chez l’être humain


– Etc.

Qualités et compétences relationnelles :

– Il est détaché affectivement de la relation,


– Il est non violent,


– Il est conscient des jeux psychologiques susceptibles de se jouer,


– Il n’est pas dans le pouvoir mais dans l’influence positive,


– Il maîtrise les basiques de la relation psychologique,


– Il a le sens de la pédagogie,


– Il est au clair avec la notion de stratégies,


– Il sait jouer de la relation pour faire avancer son client,


– Etc.

Qualités et compétences méthodologiques :

– Il sait créer la confiance,


– Il a une méthodologie et il sait la suivre et en sortir,


– Il a une vision claire des étapes à parcourir,


– Il sait identifier les freins à la réussite et comment les lever,


– Il peut prendre plusieurs voix afin que celle-ci colle à la nature du client,


– Il utilise l’environnement direct du coaché comme base de fonctionnement,


– Il est pragmatique en se centrant sur ce qui marche,


– Il est en maîtrise de plusieurs techniques spécifiques à chaque situation.

Le coaching pour quoi faire ?

Ou bien pourquoi devenir coach ?

Dans l’entreprise ce sont surtout les dirigeants, les cadres supérieurs et certains de leurs collaborateurs qui font appel à un coach.

Cependant les succès de cette discipline entraînent son utilisation de plus en plus large vers l’ensemble des collaborateurs lorsqu’ils sont confrontés à des situations analogues d’adaptation au changement, de défis à relever et généralement d’amélioration de leur efficacité.

Les situations où l’intervention d’un coach est indiquée sont en fait extrêmement variées. On peut cependant en dégager quelques grandes catégories :

Les grands défis de l’entreprise :

Les fusions, les restructurations, l’émergence d’une nouvelle activité, l’internationalisation, les situations de crise, la stagnation ou la dégradation des résultats sont autant de circonstances où le coaching est efficace.

En effet, dans ces moments-là, le coach aidera les dirigeants (et leurs collaborateurs si besoin) à prendre de la distance avec leurs préoccupations quotidiennes pour mieux faire face à l’événement, à dégager une vision claire de la nouvelle situation, à définir une nouvelle stratégie, à remettre en cause les schémas habituels de fonctionnement…

Les problèmes de situation personnelle :

L’adaptation à un fort changement de structure ou de culture, la gestion d’une période de stress, la prise de nouvelles responsabilités, la gestion d’une carrière, les mésententes entre membres d’une équipe, les difficultés d’intégration ou d’adaptation, la résolution de conflits, représentent grand nombre des interventions de coaching.

Le coach contribuera efficacement à la prise en compte dédramatisée du problème, à l’élaboration des solutions propres à son client et il l’accompagnera jusqu’à la résolution du problème dans une démarche de progression.

Le management de la performance :

Améliorer son leadership, son propre fonctionnement, négocier un contrat majeur, dynamiser une équipe, une force de vente, un réseau, améliorer des résultats, faire face à une augmentation ponctuelle d’une charge de travail.

Dans le cadre d’une équipe en mobilisant les motivations intrinsèques des acteurs, en leur permettant d’inscrire leurs objectifs dans un véritable accomplissement d’eux-mêmes et en soutenant leurs actions, le coach les entraînera vers l’amélioration de leurs performances.

Quelle différence entre coaching et psychothérapie ?

La même qu’entre un garagiste et une auto-école !

Si votre voiture ne fonctionne plus et qu’elle ne peut plus avancer, vous l’emmenez chez le garagiste.

En revanche si vous désirez apprendre à piloter votre voiture et vous assurer que vous pourrez l’amener là où vous désirez tout en respectant les règles du code de la route, alors vous irez dans une auto-école.

Ces deux corps de métier appartiennent au même univers (l’automobile) et sont pourtant deux métiers différents.

Il en va de même pour le coaching et la thérapie !

Si l’être humain est bloqué et ne peut plus fonctionner au point de ne plus avancer du tout dans sa vie, il ira voir un thérapeute.

S’il désire apprendre à mieux fonctionner et apprendre à se piloter, il consultera un coach !

« Le thérapeute est un professionnel de la santé qui dispense un soin» précise la Société Française des Psychothérapeutes.

Ce qui présuppose que le patient est malade et qu’il est en souffrance.

Le client qui consulte un coach n’est pas malade mais désire comprendre ce qui l’empêche de réussir.

Il veut mettre en place les apprentissages nécessaires et atteindre les objectifs qu’il s’est fixés.

Quels avantages ai-je ou ont les personnes à prendre un Coach ?

L’univers économique et plus largement nos conditions générales de vie, tournent autour d’un nouveau paradigme.

Aujourd’hui les entreprises ou les conditions générales de notre milieu de vie, à travers leurs enjeux demandent aux hommes qui les composent de faire plus, plus vite, mieux et moins cher.

Ce nouveau paradigme n’est pas sans conséquences et faire appel à un coach permet de répondre très largement à ces implications.

Avec un coach, vous ferez plus, plus vite, mieux et moins cher.

Que ce soit dans le cadre de l’entreprise ou bien en tant que particulier, grâce aux interactions générées par les entretiens de coaching, le client (le coaché) clarifie ses objectifs, identifie les freins à sa réussite, repère les apprentissages à mettre en place pour y arriver et pose les actions cohérentes à l’atteinte de ses objectifs tout en s’épanouissant.

Quelles différences entre coaching et autres approches ?

La PNL (Programmation Neuro Linguistique), l’Analyse Transactionnelle et autres approches sont des techniques puissantes.

Le coaching est un métier. Bien sûr le coach pourra utiliser ces techniques en appui de son travail.

Le coaching a sa propre philosophie, ses principes de fonctionnement, ses méthodes et ses outils.

Les formations de qualité n’intègrent pas obligatoirement des techniques supplémentaires comme la PNL, l’Analyse Transactionnelle et autres méthodes.

En revanche, il n’est pas rare de voir un grand nombre de coachs ayant en plus de leur formation, intégré une ou plusieurs de ces techniques.

La Profession de coach en 2021

Comment est réglementée la profession ?

Le coaching à l’instar des thérapies et des formations ne fait pas encore l’objet d’une réglementation légale.

C’est la raison pour laquelle Coaching City existe afin d’offrir un label de qualité permettant de choisir en toute conscience.

De plus, le réseau Coaching City se veut être un interlocuteur privilégié auprès des pouvoirs publics et autres institutions afin de protéger les coachs professionnels et leurs utilisateurs et d’assurer la promotion de ce métier.

Le coaching est-il une mode ?

Une réponse de « Normand » devient obligatoire lorsque l’on aborde cette question.

Oui, il y a effet de mode car si l’on observe tout le tapage médiatique autour de ce seul mot « coaching », on s’aperçoit qu’il est décliné à profusion sur tous les thèmes qui touchent la relation à l’autre.


On ne manage plus, on coache ! On ne contrôle plus ses collaborateurs, on les coache ! Même les entraîneurs n’entraînent plus, ils coachent !


Il y a même une émission intitulée « Le Coach » qui a vu le jour et dans laquelle on peut observer, par exemple, un dragueur donner un cours de séduction, en boîte de nuit à un homme introverti, via une oreillette.

Cela ressemble plus à du conseil voire à de la manipulation qu’à du coaching.

Le point positif dans tout cela est que vraisemblablement une nouvelle culture est en train de naître, celle de l’accompagnement individualisé des personnes bien portantes.
En effet, même dans le cadre de cette émission « Le Coach » on observe que la plupart des participants ont atteint leurs objectifs !

En terme d’information, il ne se passe pas un mois sans qu’un journal économique ou grand public ne parle du coaching

En fait le coaching est plus qu’une mode, c’est une innovation. Les modes, elles, ne durent pas.

Or aujourd’hui, force est de constater qu’un très grand nombre d’entreprises ont fait le choix de faire appel à un coach et ne l’ont pas regretté.

Le coaching a pénétré tous les secteurs de l’activité humaine du monde sportif au monde économique en passant plus récemment par le domaine de la vie privée avec le « Life Coaching » par exemple, qui permet à tout un chacun d’avoir recours à un coach pour améliorer ses chances de réussir sa vie.

Quel est le déroulement du Coaching ?

Les demandes étant si variées et différentes d’un individu à l’autre et l’amélioration des processus propres au coaching constante qu’il devient difficile de répondre à cette question.

Ce qui se pratique couramment (en entreprise) se situe entre 15 à 20 heures réparties entre 3 et 6 mois.

Certains coachings peuvent durer plus longtemps, jusqu’à 2 ans.

En revanche pour cela nous sommes au cœur du coaching personnel et recommandons de ne jamais dépasser les 2 ans au risque d’entraîner une dépendance à moins de se fixer des objectifs différents et toujours plus ambitieux.

La question du temps est obligatoirement abordée en début de séance par le coach.

Nous vous recommandons de ne pas vous engager dans une relation de coaching sans avoir dès la première ou deuxième séance un vision très nette de la durée et de la façon dont vos séances vont être organisées pour régler la problématique du coaché. 

Tout coaching professionnel repose sur un contrat dans lequel sont mentionnés ces éléments.

Selon la complexité, il se peut que certains coachs demandent 2 à 3 séances avant de se prononcer sur cette notion de temps.

La durée des séances varie entre 1 à 4 heures avec une fréquence allant d’une fois par semaine à une fois par mois, en fonction des individus, de la problématique, de la demande et de la méthodologie du coach.

Le lieu peut être l’entreprise, le cabinet du coach ou un lieu neutre.

Ce lieu a son importance surtout si vous êtes pressé par le temps.

Certains coachings peuvent se faire également par téléphone comme 65 % des coachings aux USA.

Maintenant, nous ne vous recommandons pas de travailler avec un coach qui ne vous proposerait que cette méthode.

En revanche, un mixte de face à face et de télé-coaching est très demandé par un grand nombre d’utilisateurs qui y voient une souplesse de fonctionnement.

Enfin, il est à préciser que ce genre de coaching convient à une population dite nomade ainsi qu’aux dirigeants à l’emploi du temps très serré.

Coaching Externe / Coaching Interne

De récentes études conduites par les professionnels des ressources humaines auprès des prescripteurs et clients du coaching mettent en évidence que près de la moitié des personnes interrogées préfèrent le recours à un coach externe.

C’est, semble-t-il, parfaitement cohérent avec les caractéristiques de la démarche du coaching qui offre, dans le face-à-face entre le coach et son client, une zone privilégiée d’authenticité et de capacité de développement des ressources personnelles du coaché, indépendante des contraintes de tous ordres -en particulier hiérarchiques- propres à l’entreprise.

Cependant on observe dans ces études que plus de 40% des réponses sont favorables à une conjugaison du recours au coaching externe et interne.

Cela n’est guère étonnant dans la mesure où le coaching dans l’entreprise, nous l’avons vu, donne de nouvelles réponses à un nombre très important et varié de besoins.

A la frontière des techniques de management et de formation, se substituant avantageusement aux techniques de motivation des années 80, répondant à de nouvelles aspirations des acteurs économiques, le coaching est une discipline large et pragmatique qui peut s’adapter à des besoins spécifiques.

Ainsi s’il s’agit d’améliorer les performances d’un cadre commercial dont la progression de carrière ne fait pas problème, ou bien s’il s’agit d’accompagner une population de cadres à haut potentiel, le coaching interne peut être une solution tout à fait intéressante qui mobilisera utilement des forces vives de l’entreprise.

En revanche, accompagner un dirigeant – voire sa garde rapprochée – dans une restructuration ou la préparation d’une fusion, relèvera bien entendu d’un coaching externe.

Il est clair que coaching externe et coaching interne, loin de s’opposer, se complètent.

On note également une forte progression des offres de formation de « manager-coach ».

Il s’agit là de donner au personnel en position de management, les outils du coach afin qu’il agisse lui-même en coach de ses subordonnés.

Compte-tenu de l’efficacité de cette discipline, il ne fait aucun doute que l’atmosphère générale de l’entreprise et ses performances ne peuvent que bénéficier des apports du coaching.

Catégories : Apprends

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *